La prière....

Publié le par Bleuette Maire

 

 

diamant.gif

 

 

Prier est entrer dans le silence du Divin !

 

"La prière est la respiration de notre âme." Louis-Claude de Saint-Martin

 

 

Prier n'est pas méditer....

 

Dans la prière, la personne s'adresse à un entité spirituelle ou à un Dieu auquel elle croit (quel que soit le nom qu'elle lui donne : Dieu, Allàh, ...) pour demander une aide, un pardon, ...

La prière est basée sur la FOI !

 

En méditation, la personne rentre en conscience dans sa propre essence spirituelle afin de trouver les réponses aux questionnements concernant son évolution personnelle.

La méditation fait appel à la concentration et à la réflexion.

 

papillonbleu.jpg

Sortes de prières...

 

La prière de demande : Demander au Divin la réalisation d'un souhait nous concernant par exemple, demander une guérison, ou demander à résoudre un problème particulier,...

 

La prière d'intercession : dirigée vers une personne en particulier.

 

La prière de confession : confesser ses erreurs commises en actions ou par la pensée, en paroles,....C'est se repentir et solliciter le pardon...

 

La prière de reconnaissance ou prière de gratitude : C'est remercier le Divin de ce qu'il nous donne, les joies, petis bonheurs de notre vie terrestre !

 

Comment prier ?

 

Ce peut être de simples mots, ou semblable à une conversation avec notre enfant, comme ce peut être un chant,... On peut prier dans le silence d'une pièce, allumer une bougie ou bien prier dans la nature, au pied d'un arbre par exemple, dans une église,...l'essentiel est d'être au calme, recueilli pour entrer en contact avec son âme. Ce peut être une prière mentale mais aussi orale, il importe qu'elle soit émotionnelle plutôt qu'intellectuelle.

 

 

papillonbleu.jpg

 

 

La prière du guérisseur

 

Sauveur de tous, tu m’as appelé pour veiller sur la vie et la santé de tes créatures.

 

Puisse l’amour, en tous temps, me guider.

 

Que ni avarice, ni soif d’argent, de gloire ou de réputation ne faussent mon cœur, car les ennemis de la vérité et de l’amour pourraient aisément me tromper et me rendre oublieux de mon but : faire du bien à tes enfants.

 

Puissé-je ne jamais voir dans le patient autre chose qu’une créature qui souffre.

 

Donne-moi la force, le temps et l’occasion de corriger sans cesse ce que j’ai acquis et d’en élargir constamment, le domaine. La connaissance est sans fin et je peux, aujourd’hui, découvrir mes erreurs d’hier et, demain, obtenir une clarté nouvelle sur ce dont je me crois fermement assuré.

 

Donne-moi la lumière. Eclaire-moi dans l’obscurité d’autrui, pour que, obligé de pénétrer dans le secret des corps et des âmes, je ne me trompe pas de route et ne blesse rien en passant.

 

Donne-moi l’amour, pour que, chargé de ma propre peine et sans refuge souvent pour moi-même, je trouve toujours en moi une douceur, un abri, une force pour le désespéré qui m’attend.

 

Donne-moi la grâce, pour qu’en mon plus mauvais moment, dans mon incertitude, ma faiblesse d’homme, mon trouble, je reste toujours assez sage, assez bon, assez pur, digne de la douceur sacrée dont la foi s’est donnée à moi.

 

Donne-moi la fidélité dans la miséricorde, pour que je n’oublie pas et n’abandonne jamais le moindre des misérables qui à moi se fient.

 

Donne-moi la force, ô mon Dieu, pour que le poids de tous ne vienne par trop m’accabler, pour que la détresse que je porte n’atteigne pas ma joie, pour que la blessure que je panse ne me fasse pas de mal. AMEN….

(d’après MAIMONIDE, médecin juif du XIIème siècle)

 

 

 

 

PRIERE A NOTRE-DAME DE MONTLIGEON
 

Notre-Dame Libératrice,
Prends en pitié tous nos frères défunts,
Spécialement ceux qui ont le plus besoin
de la miséricorde du Seigneur.

Intercède pour tous ceux qui nous ont quittés, afin que s'achève en eux
l'œuvre de l'Amour qui purifie.
Que notre prière, unie à celle de toute l'Eglise, leur obtienne la joie qui surpasse tout désir et apporte, ici-bas, consolation et réconfort
à nos frères éprouvés ou désemparés.

Mère de l'Église, aide-nous, pèlerins de la terre à mieux vivre, chaque jour,
notre passage vers la Résurrection.

Guéris-nous de toute blessure du cœur et de l’âme.
Fais de nous des témoins de l'Invisible,
Déjà tendus vers les biens que l'œil ne peut voir,
Des apôtres de l'Espérance,
semblables aux veilleurs de l'aube.

Refuge des pécheurs et Reine de tous les saints, rassemble-nous tous un jour,
pour la Pâque éternelle, dans la Maison du Père,
Par Jésus le Christ, Notre Seigneur.
Amen.

N-D-de-Montligeon.jpg 

Notre-Dame de Montligeon (Orne) : " La Cathédrale dans les Champs"
Centre de pélerinage où l'on prie pour ceux qui nous ont quittés, qui ont réalisé "le passage" vers l'au-delà.
Carrefour de réflexion sur les problèmes de la vie, de la mort, ou de la souffrance.
Et aussi Eglise d'une vaste fraternité sans frontière.
Notre-Dame de Montligeon c'est le sanctuaire de l'Espérance retrouvée !

 

 

 

stperegrin.jpg

 Saint Pérégrin, patron des malades qui souffrent du cancer, du sida et de maladie incurable

 

Seigneur Jésus Crucifié qui fus toi-même le médecin de Saint Pérégrin en le guérissant d'une plaie cancéreuse, accorde-nous par son intercession la grâce de t'aimer dans un service amoureux de notre entourage.

Par l'entremise de ce grand saint, patron de ceux qui souffrent du cancer, préserve-nous de cette maladie. Accorde la santé aux malades qui en sont atteints si c'est pour leur bien et ton bon vouloir.

Marie bonne Maman, donne-nous ton Fils pour qu'il nous préserve du cancer qui ronge notre vie chrétienne. Amen.

Saint Pérégrin, prie pour nous.

 

 

 
la-ronde-des--lus.jpg

"La ronde des élus" de Fra Angelico..
          Nous pouvons méditer devant ce tableau....

Et reprendre une prière de Soeur Emmanuelle (extraite de son dernier ouvrage "Confessions d'une religieuse" :

Jésus, mon bien-aimé, toi qui as vaincu la douleur et la mort de l'homme par ta douleur et par ta mort de Dieu incarné, dévoile-nous ton mystère.
Est-ce un secret d'amour ?
Est-ce vrai que, par l'amour, la douleur devient compassion, don du coeur à un frère, à une soeur qui souffre ?
Est-ce vrai que, par l'amour, la mort devient vie, entrée dans la résurrection ?
Jésus, mon bien-aimé, apprends-nous le sens de la douleur, de l'impuissance et de la mort, apprends-nous la science d'Amour, l'Amour plus fort que la souffrance, l'Amour plus fort que la Mort !

 

Prière de St François d'Assise

Seigneur,

Faites de moi un instrument de votre paix.

Là où est la haine, que je mette l'amour.
Là où est l'offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l'union.
Là où est l'erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l'espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

Faites que je ne cherche pas tant à être consolé que de consoler,
D'être compris que de comprendre.
D'être aimé que d'aimer.

Parce que
C'est en donnant que l'on reçoit,
C'est en s'oubliant soi-même qu'on se retrouve
C'est en pardonnant qu'on obtient le pardon.
C'est en mourant que l'on ressuscite à l'éternelle vie.
                                                                                           Saint François


Ils ne nous quittent pas

Monseigneur Bougeaud
Évêque d'Angers

 

La grande et triste erreur de quelques-uns, c'est de s'imaginer que ceux que la mort emporte nous quittent : ils ne nous quittent pas, ils restent.

 

Où sont-ils ? Dans l'ombre ? Oh non, c'est nous qui sommes dans l'ombre. Eux, sont à côté de nous, sous le voile, plus présents que jamais. Nous ne les voyons pas, parce que le nuage obscur nous enveloppe, mais eux nous voient. Ils tiennent leurs beaux yeux pleins de lumière arrêtés sur nos yeux pleins de larmes. Ô consolation ineffable, les morts sont des invisibles, ce ne sont pas des absents.

 

J'ai souvent pensé à ce qui pourrait le mieux consoler ceux qui pleurent. Voici : c'est la foi en cette présence réelle et ininterrompue de nos morts chéris ; c'est l'intuition claire, pénétrante, que, par la mort, ils ne sont ni éteints, ni éloignés, ni même absents, mais vivants près de nous, heureux, transfigurés, et n'ayant perdu, dans ce changement glorieux, ni une délicatesse de leur âme, ni une tendresse de leur cœur, ni une préférence de leur amour, mais ayant au contraire, dans ces profonds et doux sentiments, grandi de cent coudées.

 

La mort, pour les bons, est la montée éblouissante dans la lumière, dans la puissance et dans l'amour.

 

fleur-de-prunier.jpg

 

 

Prière amérindienne lors d'un décès

Si je suis le premier (ère) à décéder.
Que le deuil n`obscurcisse pas longtemps ton ciel.

Que ton chagrin soit courageux mais discret.
Il y a eu un changement mais pas un départ.
La mort fait partie de la vie.

Et les défunts ne cessent de vivre dans les vivants.

Toutes les richesses cueillies au cours de notre voyage.
Les moments de partage, les mystères explorés ensemble.
Les strates d`intimité sans cesse accumulées.
Ce qui nous a fait rire ou pleurer, ou chanter.
La joie de la neige sous le soleil et l`éclosion du printemps.
Le savoir…
Chacun donnant et chacun recevant.
Autant de fleurs qui ne flétrissent pas.

Pas plus que les arbres ne tombent et ne s`écroulent.
Que même les pierres…
Car même les pierres, ne peuvent résister au vent et à la pluie.

Et avec le temps, même les cimes de la montagne majestueuse.
Sont réduites à du sable.
Ce que nous étions, nous le sommes encore.

Ce que nous avions, nous l`avons encore.

Tout notre passé conjoint demeure impérissablement présent.

Alors, quand tu marcheras dans les bois.
Comme nous l`avons déjà fait ensemble.

Tu chercheras en vain la tache de mon ombre à tes côtés.
Et tu t`arrêteras au sommet de la colline.
Comme nous l`avons toujours fait, pour contempler la plaine.
Et tu remarqueras quelque chose, tout en cherchant.

Comme d`habitude, ma main qui n`est plus là.
Et si tu te sens envahie par le chagrin.
Ne bouge pas, ferme les yeux, écoute mes pas dans ton cœur.

Je ne t`ai pas quitté, je marche tout simplement dans ton cœur !

 

 


À ceux que j'aime... et qui m'aiment

 « Prière amérindienne »

Auteur inconnu

 

Quand je ne serai plus là, lâchez-moi !

Laissez-moi partir

Car j'ai tellement de choses à faire et à voir !

Ne pleurez pas en pensant à moi !

 

Soyez reconnaissants pour les belles années

Pendant lesquelles je vous ai donné mon amour !

Vous ne pouvez que deviner

Le bonheur que vous m'avez apporté !

 

Je vous remercie pour l'amour que chacun m'a démontré !

Maintenant, il est temps pour moi de voyager seul.

Pendant un court moment vous pouvez avoir de la peine.

La confiance vous apportera réconfort et consolation.

 

Nous ne serons séparés que pour quelques temps !

Laissez les souvenirs apaiser votre douleur !

Je ne suis pas loin et et la vie continue !

Si vous en avez besoin, appelez-moi et je viendrai !

 

Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je sera là,

Et si vous écoutez votre cœur, vous sentirez clairement

La douceur de l'amour que j'apporterai !

 

Quand il sera temps pour vous de partir,

Je serai là pour vous accueillir,

Absent de mon corps, présent avec Dieu !

 

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer !

Je ne suis pas là, je ne dors pas !

 

Je suis les mille vents qui soufflent,

Je suis le scintillement des cristaux de neige,

Je suis la lumière qui traverse les champs de blé,

Je suis la douce pluie d'automne,

Je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin,

Je suis l'étoile qui brille dans la nuit !

 

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer

Je ne suis pas là, je ne suis pas mort.

pommier-japonais.jpg

Marie qui défait les noeuds

 

Vierge Marie, Mère du bel Amour,

Mère qui n'a jamais abandonné un enfant

qui crie au secours, Mère dont les mains

travaillent sans cesse pour tes enfants

bien-aimés, car elles sont poussées par

l'Amour divin et l'infinie Miséricorde

qui déborde de ton coeur, tourne ton

regard plein de compassion vers moi.

Vois le paquet de "noeuds"

qui étouffent ma vie.

 

Tu connais mon désespoir et ma douleur.

Tu sais combien ces noeuds me paralysent.

 

Marie, Mère que Dieu a chargé de défaire

les "noeuds" de la vie de tes enfants,

je dépose le ruban de ma vie dans tes mains.

Personne, pas même le Malin, ne peut le

soustraire à ton aide miséricordieuse.

Dans tes mains, il n'y a pas un seul noeud

qui ne puisse être défait.

 

Mère toute puissante, par ta grâce et par

ton pouvoir d'intercession auprès de ton

Fils Jésus, Mon Libérateur, reçois aujourd'hui

ce "noeud". (Le nommer, si possible).

Pour la gloire de Dieu, je te demande de le

défaire, et de le défaire pour toujours.

J'espère en Toi.

 

Tu es l'unique Consolatrice que Dieu m'a

donnée, tu es la forteresse de mes forces fragiles,

la richesse de mes misères, la délivrance de tout

ce qui m'empêche d'être avec le Christ.

Accueille mon appel.

 

Garde-moi, guide-moi, protège-moi.

Tu es mon refuge assuré.

 

Marie, Toi qui défais les noeuds, prie pour moi.


Prière de protection

Que Gaïa, la Terre-Mère, veille sur chacun de mes pas,
Que l'ange Mikaël assure ma droite,
Gabriel ma gauche,
Que Uriel marche devant moi,
Raphaël derrière moi,
Et que Dieu tout puissant protège le dessus de ma tête.
(Cette prière nous a été communiquée par une adhérente - merci.)

Une autre belle prière pour les petits enfants  !

Prière du tout-petit

Veille sur moi quand je m'éveille
Bon Ange, puisque Dieu l'a dit
Et chaque nuit quand je sommeille
Penche-toi sur mon petit lit.
Aie pitié de ma faiblesse
A mes côtés marche sans cesse
Parle-moi le long du chemin
Et pendant que je t'écoute
De peur que je ne tombe en route
Bon Ange, donne-moi la main.

dessins-anges-2-p.jpg

Vous pourrez trouver bon nombre de prières dans le recueil d'Allan Kardec (12 €),
(en bibliothèque pour les adhérent(e)s Mirabilis)

Recueil-de-pri-res.jpg

 

 

Une prière que m'a envoyé une amie sur le LÂCHER PRISE !

 

Seigneur, je m'en remets à toi

Comme l'enfant dans les bras de sa mère.

Je ne m'inquiète de rien.

J'ai confiance en la vigilance de ton amour.

Peu m'importe le lendemain puisqu'il est dans ta main.

 

Les nuages peuvent s'accumuler et la bourrasque souffler,

Je suis au chaud entre tes bras.

Je me repose en toi.

 

 



Notre Dame de la Médaille Miraculeuse, rue du Bac à PARIS :
Site à visiter :
http://www.chapellenotredamedelamedaillemiraculeuse.com/FR/A.asp

 

 

 

La vie comme un tricot !

La vie, c'est comme un tricot.
Dieu te donne la laine et les aiguilles et
Et il te dit : « Tricote de ton mieux, une maille à la fois. »
Une maille, c'est une journée, sur l'aiguille du temps.
Après 12 rangées de 30 ou 31 mailles,
Tu as 365 mailles,
En dix ans, 3,650 mailles environ...
Quelques-unes sont à l'endroit, d'autres à l'envers...
Il y a des mailles échappées...
Mais on peut les reprendre...
La laine que le bon Dieu nous donne
Pour tricoter notre existence
Est de toutes les couleurs :
Rose comme nos joies; noire comme nos peines;
Grise comme nos doutes; verte comme nos espoirs;
Rouge comme nos amours; bleue comme nos désirs;
Blanche comme notre foi en lui.
Combien de mailles comportera le tricot de ta vie ?
Dieu seul le sait !
Père, donne-moi le courage de terminer mon tricot
Afin que tu le trouves digne
De l'exposition éternelle.

 

Charlotte Gill, r.b.p, tiré de son livre.

Publié dans La prière...

Commenter cet article

tautu sabine 21/02/2011 18:39


je viens de lire une priere sur la mort ne pleurez pas sur ma tombe et je vous assure kel est tres belle,et j'en ai mweme pleurer car j'ai perdu un ami il y a six ans et jusqu'a aujourd'hui je n'ai
put parler de lui tellement c 'est douloureux mais aujourd'hui en le sachant a còté de moi et le fait de savoir kil m'attends de l'autre cotes me rassure je l'ai chercher alors kil etait la ,je vs
remercie pour ces moment de reflexions et la je prends le temps mainteneant de prier ce dieu de compation et d'amour j'aimerai beaucoup faire partie de votre association je suis de tahiti merci
merci beaucoup a toi c'est vraiment un soutient je n'ai pas de site je suis juste sur facebook